avril

Dans les trois textes joués en avril, d’auteurs et autrice d’aujourd’hui, le théâtre rassemble ses forces pour prendre à revers un ordre établi. Mais ses offensives ne se déploient pas dans une critique frontale, et la discorde n’a pas lieu en place publique, comme dans l’ancien temps. C’est dans un bar oublié, une caverne souterraine, un théâtre bouclé, que ces dramaturgies organisent le dissensus. Est-ce là une ruse de l’art que d’abandonner à l’adversaire un champ de bataille saturé par la communication, l’information, pour l’amener sur son propre terrain, plus trouble et plus piégé ? Ou est-ce le signe de sa défaite, qui ne le dispense pas de creuser, comme la vieille taupe, pour consolider ses passages secrets et miner les sols en attendant l’éclaircie ? Ce mois d’avril le dira, et sera aussi l’occasion d’un passage de témoin, de Dieudonné Niangouna à Céline Champinot, nouvelle artiste-autrice associée au Théâtre des 13 vents.

Theatre13vents-Saison2122-2204

et aussi

jeu 7 avril, rencontre

avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation de La Beauté du geste

jeu 14 avril, rencontre

avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation des Apôtres au Cœurs Brisés (Cavern Club Band)

jeu 21 avril, rencontre

avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation de De ce côté

date à venir , atelier éphémère

animé par l’un·e des artistes accueilli·es ce mois-ci, ouvert à tou·tes