Décris-Ravage

Le titre de la pièce dit l’ambivalence de l’opération : s’agit-il de décrire un ravage ? S’agit-il, en décrivant, de ravager nos représentations ? Le sous-titre, en tout cas, situe le sujet : « Théâtre documentaire sur la question de Palestine ». Commence alors, sous l’égide d’une simili-conférencière à l’humour rigoureux et à l’embarras tenace, une suite d’exposés émaillés de schémas humains, de cartographies imaginaires, de problèmes de traduction, d’oeuvres perdues. Manière de ressaisir pour aujourd’hui, l’ancienne et lente formation, entre 1788 et 1948, d’un nœud politique centenaire.

Adeline Rosenstein

Allemande, Adeline Rosenstein a grandi à Genève, étudié à Jérusalem et Berlin, travaillé entre Buenos Aires, Berlin et Bruxelles. Elle s’est formée au clown auprès de Pierre Dubey à Genève, au jeu d’acteur à l’école Nissan Nativ de Jérusalem, puis à la mise en scène à l’école Ernst Busch à Berlin. Elle développe depuis le début des années 2000 un travail de création documentaire. Basées essentiellement sur des entretiens et du matériau factuel produit par des universitaires, ses pièces traitent de sujets aussi divers que la main-d’œuvre masculine d’Europe de l’Est à Berlin, les exilés juifs allemands en Argentine pendant la dernière dictature, ou l’histoire des discours d’experts sur la traite des femmes. Elle est également active dans le domaine associatif où elle réalise des ateliers radiophoniques avec des femmes en alphabétisation, et collabore avec d’autres artistes en tant que comédienne, dramaturge et traductrice.

textes écrits ou recueillis, mise en scène : Adeline Rosenstein

avec : Marie Alié, Salim Djaferi, Léa Drouet, Céline Ohrel ou Thibaut Wenger, Adeline Rosenstein
espace : Yvonne Harder
lumières : Arié van Egmond
création sonore : Andrea Neumann
direction technique : Jean-François Philips
regards scientifiques : Jean-Michel Chaumont, Henry Laurens, Julia Strutz, Tania Zittoun
photos : Michel Boerman

Décris-Ravage, une bande dessinée d’Adeline Rosenstein et Baladi, est publiée aux éditions Atrabile.

production : Maison Ravage ASBL ; Little Big Horn
partenaires : Festival Echtzeitmusik — Berlin ; Ausland — Berlin ; Festival Premiers-Actes — Husseren- Wesserling ; Théâtre Océan Nord — Bruxelles ; Centre de culture ABC — La Chaux-de-Fonds ; Centre culturel André Malraux — scène nationale Vandoeuvre-lès-Nancy ; Théâtre de la Balsamine — Bruxelles
avec le soutien de : Bourse du soutien aux lettres du WBT/D 2013, Bourse Odyssée pour la traduction 2013, Comité Mixte Chartreuse de Villeneuve lez Avignon / Fédération Wallonie Bruxelles 2013, Fédération Wallonie-Bruxelles — Service Théâtre, Cocof , WBI