Les Démons

Qu’est-ce qui tue ces enfants ? Le libéralisme occidental importé par leurs pères ? Le socialisme sans Dieu qui agite les cercles d’étudiants ? Une chose est sûre : le corps social est en pleine décomposition. Messies douteux et martyrs misérables se toisent, et les armes passent de main en main. Bientôt viendront les meurtres, suicides, fuites.
Sylvain Creuzevault : « Les Démons se prêtent évidemment à une mise en scène sérieuse, à la Visconti, à la Ivo van Hove, mais pour moi, au bout du compte, tout ça est catastrophiquement risible. »

Sylvain Creuzevault

Je m’appelle Sylvain Creuzevault. Je n’ai toujours pas quarante ans. Je ne vis pas à Paris, ni en Lozère, c’était jadis. J’habite à Eymoutiers, dans le département de la Haute-Vienne, aux portes du plateau de Millevaches. Je suis membre de La Difficile Comédie, c’est celles et ceux qui refusent la facilité en théâtre. J’ai mon bac, pas d’écoles supérieures, des écoles de théâtre que je n’ai pas finies… Maintenant, avec des amis, nous transformons Les Abattoirs d’Eymoutiers en théâtre. Sur les bords de la Vienne, nous construisons un paradis où nous faisons pousser fruits et légumes. J’aime mettre en scène, écrire, lire, vivre à la campagne, jardiner, révolter les villes. J’imagine Les Abattoirs comme un lieu de créations, d’hospitalités, de positions. Mais je suis toujours de noir vêtu. Je travaille dans la compagnie de Singe. Je suis heureux à l’idée de vous retrouver pour notre deuxième bivouac d’avril 2021 aux 13 vents.

Sylvain Creuzevault

librement inspiré du roman de Fédor Dostoïevski
adaptation et mise en scène : Sylvain Creuzevault
avec : Nicolas Bouchaud, Valérie Dréville, Vladislav Galard, Michèle Goddet, Arthur Igual, Sava Lolov, Léo-Antonin Lutinier, Frédéric Noaille, Amandine Pudlo, Blanche Ripoche, Anne-Laure Tondu
traduction : André Markowicz
scénographie : Jean-Baptiste Bellon
son : Michaël Schaller
lumière : Nathalie Perrier
costumes : Gwendoline Bouget assistée de Suzanne Devaux
masques : Loïc Nébréda

Les Démons est publié chez Actes Sud.

production : Le Singe
coproduction : Odéon-Théâtre de l’Europe ; Festival d’Automne à Paris ; TAP — Scène nationale de Poitiers ; TnBA Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine ; Théâtre de Lorient CDN ; Le Parvis — Scène nationale Tarbes Pyrénées ; L’Empreinte — Scène nationale Brive-Tulle
avec la participation artistique du : Jeune théâtre national
avec le soutien de : l’Adami