C’était un samedi

C’était un samedi, en 1944, dans la ville grecque d’Ioannina.
L’une des plus anciennes communautés juives du continent européen – ni ashkénaze, ni séfarade, mais « romaniote» – fut massivement déportée par la Wehrmacht dans le camp d’Auschwitz. Passant d’une nouvelle de Dimitri Hadzis à des témoignages de survivants
et des chants exhumés, Irène Bonnaud raconte, par la voix de l’actrice grecque Fotini Banou, la vie puis l’extermination des Juifs de Ioannina. La poésie, la musique et de fascinantes figurines en terre cuite veillent sur le récit.

Irène Bonnaud

Irène Bonnaud est metteure en scène, traductrice et dramaturge.
Après des études en France et en Allemagne, elle crée son premier spectacle en 2001 puis signe des mises en scènes remarquées au Théâtre Vidy-Lausanne (Tracteur de Heiner Müller, Lenz d’après Georg Büchner).
Associée au CDN de Dijon, elle assure la création française de The Entertainer de John Osborne, puis met en scène Le Prince travesti de Marivaux et La Charrue et les étoiles de Sean O’Casey.
Elle dirige la troupe de la Comédie-Française dans Fanny de Marcel Pagnol et met en scène les solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra national de Paris dans Les Troqueurs d’Antoine Dauvergne et dans Street scene de Kurt Weill. Suivront : Soleil couchant d’Isaac Babel, l’adaptation des Suppliantes d’Eschyle pour Retour à Argos, un spectacle sur la situation des migrants à Calais, et Conversation en Sicile d’après Elio Vittorini. Elle crée également Comment on freine ? et Tableaux de Weil de la romancière Violaine Schwartz.
Elle met en scène en 2017 son premier spectacle en grec, Guerre des paysages, sur des textes de Dimitris Alexakis et Ilias Poulos, créé au KET à Athènes.
Amitié, sur des textes de Pier Paolo Pasolini et d’Eduardo de Filippo, est présenté au Festival d’Avignon IN 2019.

textes : Dimitris Hadzis, Joseph Eliyia, Irène Bonnaud
première partie : Dimitris Hadzis, Joseph Eliyia (montage Irène Bonnaud) deuxième partie : Irène Bonnaud (traduit du français par Fotini Banou)
mise en scène : Irène Bonnaud
avec : Fotini Banou ( jeu, chant)
scénographie (sculptures) : Clio Makris
lumière : Daniel Levy
collaboration artistique : Angeliki Karabela, Dimitris Alexakis

production déléguée : KET / TV Control Center (Athènes)
coproduction : Scène Nationale Liberté — Châteauvallon (Toulon Provence Méditerranée) ; Théâtre National
de Nice
avec le soutien de l’Institut Français de Grèce (Athènes)