Les Frères Karamazov

Qui a tué le père ? Le vieux Karamazov avait quatre fils, dont un bâtard. Un seul a donné le coup, le pilon de cuivre est dans le jardin, couvert de sang. Une chose est sûre : personne n’est innocent, et tous les motifs, à force de contradiction, exploseront en vol. Puis passera la justice des hommes. Jean Genet : « Ai-je mal lu Les Frères Karamazov ? Je l’ai lu comme une blague. Une farce, une bouffonnerie à la fois énorme et mesquine, puisqu’elle s’exerce sur tout ce qui faisait de [Dostoïevski] un romancier possédé, elle s’exerce contre lui-même, et avec des moyens astucieux et enfantins, dont il use avec la mauvaise foi têtue de Saint-Paul. »

Sylvain Creuzevault 

Né en 1982, cofondateur du groupe d’ores et déjà, Sylvain Creuzevault signe sa première mise en scène en 2003 (Les Mains bleues de Larry Tremblay), puis monte en 2005 Visage de feu de Marius von Mayenburg. Il participe à la création de Fœtus, dans le cadre du festival Berthier’06, puis met en scène Baal de Brecht (2006).
Suivront : Le Père tralalère (2007), Notre Terreur (2009) et dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, Le Capital et son Singe (2014), et Angelus Novus AntiFaust (2016).
Artiste associé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe depuis 2016, Sylvain Creuzevault est installé avec sa compagnie à Eymoutiers en Haute-Vienne et transforme d’anciens abattoirs en lieu de création. Après avoir adapté Les Démons, d’après Dostoïevski (2018), il a monté Les Tourmentes, d’après Mallarmé et Jack London (2018) et L’Adolescent, d’après Dostoïevski, un travail mêlant comédiens professionnels et élèves de l’Estba (au Festival des écoles du théâtre public, Odéon, 2019).

d’après Fédor Dostoïevski
adaptation et mise en scène : Sylvain Creuzevault
avec : Nicolas Bouchaud, Sylvain Creuzevault, Servane Ducorps, Vladislav Galard, Arthur Igual, Sava Lolov, Frédéric Noaille, Blanche Ripoche, Sylvain Sounier et les musiciens Sylvaine Hélary et Antonin Rayon
traduction : André Markowicz
dramaturgie : Julien Allavena
scénographie : Jean-Baptiste Bellon
lumière : Vyara Stefanova
musique : Sylvaine Hélary et Antonin Rayon
son : Michaël Schaller
costumes : Gwendoline Bouget
maquillage : Mytil Brimeur, Judith Scotto
vidéo : Valentin Dabbadie
masques : Loïc Nébréda

Les Frères Karamazov est publié aux éditions Actes Sud.

production : Le Singe
coproduction : Odéon — Théâtre de l’Europe ; Festival d’Automne à Paris ; L’empreinte – Scène nationale Brive-Tulle ; Théâtre des 13 vents CDN Montpellier ; La Coursive – Scène nationale de la Rochelle ; Bonlieu – Scène nationale Annecy
avec le soutien de l’Office artistique de la région Nouvelle-Aquitaine
avec le soutien de l’Adami
avec le Festival d’Automne à Paris