La Cerisaie

S’accroche souvent à La Cerisaie, dernière pièce de Tchekhov, une charge crépusculaire. Il est vrai qu’elle s’écrit à la charnière de deux mondes : la perte et le deuil y ont toute leur place, la maison de l’enfance finira par être vendue, les cerisiers abattus. Pour autant, il ne faut pas oublier la haine de Tchekhov pour la longue agonie de la Russie tsariste : à cette lumière, en la libérant de sa gangue passéiste, on peut redonner à cette pièce sa force d’action, d’intervention cruelle et lucide sur le cours de l’histoire.

Daniel Jeanneteau, Mammar Benranou

Daniel Jeanneteau Après des études à Strasbourg aux Arts Décoratifs et à l’École du TNS, il rencontre le metteur en scène Claude Régy dont il conçoit les scénographies pendant près de quinze ans. Depuis 2001, il se consacre à la création de ses propres spectacles. Après avoir dirigé pendant neuf ans le Studio-Théâtre de Vitry, en 2017 Daniel Jeanneteau prend la direction du T2G Théâtre de Gennevilliers. En 2019, il y crée Le Reste vous le connaissez par le cinéma de Martin Crimp, présenté au Festival d’Avignon. En 2020, il adapte L’autre fille, d’Annie Ernaux, à l’invitation de l’Ircam-Centre Pompidou. La même année, il crée Aguets, pour neuf jeunes artistes de l’Académie Fratellini, et Pelléas et Mélisande à l’Opéra de Lille.

Mammar Benranou Réalisateur, cadreur et monteur de formation, il réalise Forêt D.88 d’après un projet théâtral de Guillaume Vincent (2007) puis Le Chant des Invisibles, film documentaire expérimental (2009). Au théâtre, il conçoit des vidéos de spectacles pour Célie Pauthe, Claude Duparfait et Yves Beaunesne et réalise plusieurs captations de spectacles de Daniel Jeanneteau en France et au Japon. En 2016, avec l’IrcamCentre Pompidou, il crée la vidéo de Mon corps parle tout seul, installation de Daniel Jeanneteau, Daniele Ghisi et Yoann Thommerel. Pour la Nuit Blanche 2019, il conçoit Oculus, œuvre vidéo dans l’installation collective Lune d’automne. En 2020, il collabore à la mise en scène d’Aguets avec Daniel Jeanneteau.

conception et mise en scène : Daniel Jeanneteau, Mammar Benranou

texte : Anton Tchekhov
traduction française : André Markowicz, Françoise Morvan
traduction japonaise : Noriko Adachi
avec : Haruyo Suzuki, Sayaka Watanabe, Solène Arbel, Kazunori Abe, Philippe Smith, Aurélien Estager, Nathalie Kousnetzoff, Katsuhiko Konagaya, Yukio Kato, Miyuki Yamamoto, Axel Bogousslavsky, Yuya Daidomumon, Yoneji Ouchi
scénographie : Daniel Jeanneteau
création lumières : Juliette Besançon
création son : Isabelle Surel
création vidéo : Mammar Benranou
composition musicale : Hiroko Tanakawa
costumes : Yumiko Komai

organisé par le Théâtre des 13 vents, CDN Montpellier, la Fondation du Japon et le SPAC-Shizuoka Performing Arts Center

production : Shizuoka Performing Arts Center — Japon ; T2G Théâtre de Gennevilliers — Centre dramatique national
coproduction : Théâtre des 13 vents CDN Montpellier
création 2021 au Shizuoka Performing Arts Center