Sopro

Sopro, c’est le souffle. Pour les religions, le souffle c’est l’esprit, ou l’âme, selon les traductions qu’on donnera de l’invisible. Dans les théâtres, où tout se matérialise, ce fut longtemps un métier et une action : souffler, depuis la boîte noire, leur texte aux acteurs. Jusqu’au jour – c’est ce soir – où la souffleuse, en voie de disparition, apparaît à leurs côtés, pour leur murmurer encore les mots qu’ils doivent dire, des mots pour dire l’histoire d’un théâtre (scène, coulisses, bureaux), réelle et rêvée, portée à bout de bras et accidentée de fantômes, l’histoire d’un théâtre où elle aura passé sa vie.

Tiago Rodrigues

Le premier être humain à m’avoir touché a été l’infirmière Manuela, elle travaillait à l’Hôpital de Santa Maria, où je suis né. Elle a coupé le cordon ombilical, m’a nettoyé, m’a posé dans les bras de ma mère. C’était en 1977. L’infirmière Manuela vivait dans le quartier où j’ai grandi, dans la banlieue de Lisbonne. Chaque fois que je la croisais, enfant ou adolescent, je me souvenais que ses mains avaient été les premières à me toucher. J’ai ensuite passé plusieurs années sans revoir l’infirmière Manuela. Je suis tombé amoureux, j’ai eu une fille, j’ai voyagé, fait du théâtre. Récemment, je suis retourné dans le quartier où j’ai grandi et j’ai vu l’infirmière Manuela dans la rue. Elle portait une longue tresse grise. En arrivant à sa hauteur je lui ai dit : bonjour. Elle s’est arrêtée et m’a regardé. Elle, le premier être humain à m’avoir touché. L’infirmière Manuela m’a regardé et ne m’a pas reconnu.
Elle a poursuivi son chemin.

de Tiago Rodrigues – Teatro nacional D. Maria II
avec : Cristina Vidal, Beatriz Brás, Isabel Abreu, Marco Mendonça, Romeu Costa et Beatriz Maia
scénographie et lumières : Thomas Walgrave
costumes : Aldina Jesus
son : Pedro Costa
assistant à la mise en scène : Catarina Rôlo Salgueiro
régie lumières : Daniel Varela
texte publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs
traduction : Thomas Resendes
surtitres : Rita Mendes
production exécutive : Rita Forjaz
assistante production : Joana Costa Santos

production Teatro Nacional D. Maria II (Lisbonne) • coproduction : ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Festival d’Avignon ; Théâtre de la Bastille ; La Criée, Théâtre national de Marseille ; Le Parvis, Scène nationale Tarbes Pyrénées ; Festival Terres de Paroles Seine-Maritime – Normandie ; théâtre Garonne, Scène européenne ; Teatro Viriato • avec le soutien de l’Onda