la Troupe Associée

La Troupe Associée

La troupe que nous avons dirigée de 2007 à 2017, en tant que metteure en scène et auteur, a été pour nous le lieu d’une expérience de pensée partagée, d’une recherche collective sur l’écriture théâtrale et la pratique de l’acteur, d’un travail en profondeur, dans la durée, avec le public.

Quatre des acteurs de cette troupe sont aujourd’hui associés au Théâtre des 13 vents et participent à la création des pièces, à la conception et à la mise en œuvre du projet artistique, culturel et éducatif du Centre Dramatique National.

Cédric Michel

En 1999, Cédric Michel intègre l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques (ENSATT) à Lyon. En 2003, Christophe Perton et Philippe Delaigue lui proposent de les rejoindre pour créer une troupe permanente à la Comédie de Valence, où il sera comédien permanent pendant cinq ans. Il y travaille avec Christophe Perton, Philippe Delaigue, Laurent Hatat, Anne Bisang, Vincent Garanger, Rodrigo García, Richard Brunel, Michel Raskine. En 2007, il quitte le CDN de Valence pour une autre aventure avec Lukas Hemleb à la Comédie Française, le temps d’une tournée du Misanthrope de Molière. Par la suite, il retrouve Olivier Werner et la Comédie de Valence pour Par les villages de Peter Handke. En 2008, il part en Chine créer Le partage de midi de Paul Claudel sous la direction de Jean-Christophe Blondel. A son retour en France, il travaille avec Johanny Bert sur Les Orphelines de Marion Aubert. En 2009, il rejoint la troupe de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano pour la création de Victoria de Félix Jousserand et participe depuis à toutes les créations.

Florian Onnéin

Après une année de classe préparatoire en Lettres Supérieures et deux années en Histoire, Florian Onnéin obtient une licence Théorie et Pratique des Arts de la Scène à l’Université de Provence. Il y travaille sous la direction d’Olivier Saccomano, Agnès Régolo, Nathalie Garraud et Marie Vayssière. Il participe à plusieurs stages, avec le Théâtre du Mouvement, sous la direction de Claire Heggen et Yves Marc, puis avec Galin Stoev. En 2011, il rejoint la troupe de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano à l’occasion du cycle C’est Bien, C’est Mal et participe depuis à toutes les créations.

Conchita Paz

En 1998, Conchita Paz sort de l’École Internationale de théâtre Lassaad à Bruxelles. Elle poursuit sa formation lors de divers stages de théâtre et de danse, notamment avec Françoise Bloch, Alexis Forestier, Joao Fiadeiro, Eimuntas Nekrosius, Carlotta Ikeda, Loïc Touzé, Maya Bösch, Yves-Noël Genod… Elle travaille principalement entre la France et la Belgique, entre autres sous la direction de Galin Stoev (La vie est un rêve de Calderon), Sandrine Roche (RAVIE, Des cow-boys,…), Guillemette Laurent (Le fond des mers d’après Henrik Ibsen)… En 2008, elle rejoint la troupe de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano pour Ursule d’Howard Barker et participe depuis à toutes les créations. En parallèle du travail de création, Conchita Paz donne régulièrement des ateliers et stages de jeu.

Charly Totterwitz

En 2002, Charly Totterwitz entre à l’école de la Comédie de Saint-Etienne où il travaille avec Serge Tranvouez, François Rancillac ou Antoine Caubet, puis joue dans les spectacles de Ricardo Lopez Munoz (RBMK, une épopée de l’homme pressé) et Antoine Cegarra (Léonce et Léna). Il participe au chantier européen de la Nouvelle École des Maîtres dirigé par Enrique Diaz et Cristina Moura, où il développe des techniques d’improvisation autour de l’œuvre de Clarice Lispector. Intéressé par la danse contemporaine, la composition instantanée et la performance, il participe à plusieurs workshops menés par les chorégraphes Loïc Touzé, Mark Tompkins, Alain Buffard ou la Zampa. Il danse avec Thierry Thieu Niang dans De vent et d’eau et la compagnie new-yorkaise Moving Theater au Whitney Museum. Il suit également des stages avec Yves-Noël Genod, Galin Stoev ou Mathieu Amalric autour du travail d’acteur face à la caméra et participe aux films du collectif de vidéastes le Petit Cowboy. En 2013, il rejoint la troupe de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano pour la création de Notre Jeunesse et participe depuis à toutes les créations. En parallèle à la création théâtrale, il poursuit un travail de réalisation documentaire. En 2012, il réalise son premier court-métrage Matthias, portrait documentaire d’une personne électro-hypersensible. En 2018, il suit une formation de réalisation documentaire aux Ateliers Varan et réalise Les Tentations de Saint-Antoine à Ajaccio.