Séminaire « Passages secrets »

« Passages secrets », le séminaire d'Olivier Neveux

Olivier Neveux, chercheur au sein de l’Ensemble Associé, penseur des rapports entre théâtre et politique, conduit un séminaire qui se tient une fois par mois, le samedi de 14 h 30 à 16 h 30, en ouverture des journées Qui Vive !

 

Le séminaire poursuit, pour sa deuxième année, l’exploration des passages secrets qui peuvent lier le théâtre et la politique.

Il prend pour point de départ une remarque de Marx qui, en 1857, soutient que : « l’objet d’art (…) crée un public apte à comprendre l’art et à jouir de la beauté. La production ne produit donc pas  simplement un objet pour le sujet, mais aussi un sujet pour l’objet ».

Il s’agira de parcourir les conséquences d’une telle affirmation pour l’art théâtral : ce qu’elle peut signifier, ce qu’elle implique, ce qu’elle dessine comme perspectives. Quel théâtre pour quelle société ? Quels spectacles pour quelles subjectivités ?

La citation de Marx peut conduire à penser l´art, sa pratique, sa fonction, les conceptions du spectateur qu’il promeut. Elle impose d’articuler ce qui existe à ce qui pourrait et devrait exister.  Elle suppose d’interroger ce qu’il en est du « sujet », de nos assujettissements et de nos subjectivités à l’heure brutale du néolibéralisme. Et elle interroge aussi, souterrainement, ce que le théâtre et la poésie peuvent tisser comme rapports, ce qu’il en est du lyrisme et du réalisme si, comme l’écrit A. Le Brun, la poésie a trait à la création d’un « point hagard développant le grand angle d’un espace ni subjectif ni objectif, d’un espace inobjectif ».

 

ouvert à tous, entrée libre