octobre

Depuis trois ans, une pièce nous a accompagnés. Elle est apparue dans nos rêves et nos discussions à la faveur d’un moment critique, où la question se posait des conditions — historiques, politiques — dans lesquelles notre art pouvait tracer sa voie. Nous n’avions jamais créé sous état d’urgence. Dans les rues et les esprits, des armes revenaient. Nous savions que notre théâtre ne se résoudrait pas, dans cet emportement, à domestiquer les consciences, à consoler les âmes. Il fallait trouver la netteté d’une entrée, la clarté d’un trouble. Et ce chemin nous a ramenés à l’art du théâtre, à son enfance et à sa stratégie prises dans l’urgence de l’État. À la capacité des acteurs surtout, ces clandestins des apparences, à miner et à transformer l’ordre des choses, à se mouvoir dans de grands corps, ceux du théâtre et de l’État (police, justice) pour en multiplier les fictions, pour que l’extravagance reconduise la réalité à la frontière, pour la beauté du geste.

13vents-2019-10

et aussi

lun 23 sept à 20 h, Holy Motors

de Leos Carax
au cinéma Diagonal

du 15 au 17 oct, atelier de jeu

dirigé par Michaël Hallouin (compagnie //Interstices), destiné aux professionnels

jeu 7 nov, de 19 h à 21 h, atelier de la critique

retour sur La Beauté du geste, ouvert à tous

à l'entour

Soirée Magdalena

au Théâtre des 13 vents avec Le Ciel commence au ras du sol
suivi de La Beauté du geste

The Magdalena Project est un réseau international de femmes artistes, chercheuses et militantes qui depuis trente ans se réunit grâce à des événements régulièrement organisés dans différentes villes du monde. Cette année, en France, Magdalena a lieu à Montpellier du 30 septembre au 12 octobre 2019 à l’initiative du Théâtre de La Remise, avec la coopération de lieux partenaires, dont le Théâtre des 13 vents. theatredelaremise.com

jeu 10 oct à 18 h 30, durée 30 mn, entrée libre sur réservation
Le Ciel commence au ras du sol
de Laurence Courtois et Sonia Ristic

Exploration. Racines. État des lieux. Ailes. Elles. Quel est notre horizon en tant que femmes artistes ?

À partir d’un corpus de textes de Sonia Ristic, et du fruit de trois jours de laboratoire avec un groupe d’artistes, où nous aurons questionné, discuté de, improvisé sur, écrit et lu autour de la place de la femme artiste, nous proposons la restitution d’un bref et intense travail de recherche, entre la scène et le son. une proposition scénique et sonore de Laurence Courtois, réalisatrice et Sonia Ristic, autrice

avec les participantes du « Comment dire ? Fiction-Radio » de Magdalena Montpellier 2019

partenariats