avril

Où il faudra bien, au bout du compte, mettre le nez dans les comptes. Où l’on décryptera le chant subtil des sirènes financières, battant de la queue dans leur open space. Où l’on documentera notre ignorance en projetant des colonnes de chiffres et des tournures de phrases sur nos vies concrètes, histoire de voir où coule le sang. Où l’on remédiera au fait que, si nul n’est sensé ignorer la loi, sur celle non votée de la séparation bancaire, il nous reste des lacunes.

13vents-image-avril-2019